AccueilS'enregistrerConnexion
Forum en Rénovation. Pour plus d'informations, rejoignez-notre page facebook =)
People Wolf on FB

Partagez | 
 

 Dying is not the point, living is. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Dying is not the point, living is. [Libre]   Jeu 21 Juin 2012 - 20:31

Dying is not the point, living is. [Libre]
And yet, there is no point in living if it's not to die.. one day or another.


Pleine lune. Cause de tant d’histoires, cause de tant de peur. Pour certains même une cause d’amour. Mais l’amour, qu’étais-ce ? Pitoyables êtres. Sans défense, à part leur intelligence. Incapable de survivre seul. Incapable de courir longtemps, soit vite. Le froid pouvait les détruire si facilement, l’excès de chaleur pouvait les détruire si lentement. Ils pouvaient agoniser pendant des heures, trouvant souvent refuges dans leurs croyances. Dieu n’existait pas. La vie n’était pas belle. La vie était la vie. Quelque chose que l’on recevait un jour, que l’on perdait un autre. Seul ceux s’adaptant et ceux étant fort avaient une réelle chance. Alors pourquoi les bipèdes existaient-ils ? Pour la récréation d’autres êtres. Ils n’étaient que pantin, respectant un fil de vie qui existait souvent avant leur naissance. Vivant en groupe, certains ayant parfois un comportement tout autre que ceux de leur propre espèce.

Dans un sens, ces derniers et le nocturne pouvait avoir un point en commun. Leur isolement. Malgré les approches des autres, malgré les faux semblants, il n’était jamais question de rapprochement. Un voile de mensonges et de comédie. Pour le simple plaisir de la folie, jamais bien loin pour rater un tel spectacle. La raison était une chose avec laquelle il ne fallait pas jouer. Ceux le faisant la perdaient, sans sentir un manque quelconque. Sentiments oublié ou égaré. L’ombre noir s’approchait dangereusement des hommes. Il faisait nuit, la lune éclairant la terre comme une lanterne d’espoir et de vie. Le pelage aussi noir que l’ébène du loup était caressé par une fine brise de vent nocturne. Une masse noire qui se glissait à présent entre les arbres et les buissons. La nuit les hommes dormait, il n’y avait rien à craindre. Bien enfermé chez eux, confortable dans leur lit. Tellement confortables qu’ils ne pouvaient s’imaginer qu’un danger pourrait s’introduire chez eux. La partie du village se trouvant en face de loup ne comptait qu’une quarantaine de maison. Une poignée d’hommes et de femmes, d’enfants et de chiens. On pouvait presque y ressentir le bien-être des habitants, leur bonheur et leur confort.

Alors, le canidé se laissa guider par ses pattes, qui le menèrent d’une maison à l’autre. Chaque fois qu’il trouvait une maison ayant un chien, ou une porte pour ce dernier, il s’y introduisait, tant bien que mal. Souvent, les petites portes n’étaient faites que pour un chien, l’entrée étant nettement plus petite pour un loup. S’il y avait un enfant, dommage pour lui. Les parents n’étaient souvent pas touchés, leur laissant la joie de trouver le corps inerte de leur rejeton. Chien, chat et tout ce qui était animal domestique ne se réveillera pas demain. Rentrer dans une maison pour ne tuer qu’un chat ou un enfant, assez déplorable. Mais alors que le loup noir allait s’introduire une nouvelle fois dans une habitation, la dixième peut-être, un grognement l’arrêta. Son regard se posa sur l’animal en question. Un canidé domestique, un simple chien. Un berger, ayant presque la taille du loup noir et grognant de toutes ses forces. Prenant une position d’attaque, tout en attendant une. Malgré sa position dominante et de sa grande confiance en soi, le chien fit un pas en arrière quand le loup le fixa dans les yeux. Les yeux de braise de ce dernier étaient vidé, non pas comme leur néant habituel, mais simplement vidé. Encore moins clair et vivant qu’un mort. Les iris orange ne tenaient absolument rien en elles, malgré le fait que le museau du loup soit rouge sang, le sang de ses précédentes victimes.

Par la suite vint naturellement un combat, du bruit et le réveil des bipèdes. Des cris se firent entendre dans plusieurs maisons, des hurlements de terreur cherchant réconfort et déni. C’est alors que le loup noir finit par partir, laissant derrière lui le village pour rejoindre les bois. Laissant derrière lui une partie du village en pleurs, laissant derrière lui ce qu’il venait de faire comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Lun 9 Juil 2012 - 23:02

Deamon & Shanks
« Dying is not the point, living is. »


Lune, parfaitement ronde et pleine dans cette nuit d'été, seule lumière dans cette obscurité glacée. Cette lune réveille bien des loups, les faisant hurler pour un rien, tout cela était bien pathétique et Shanks écoutait, en ricanant. Faut-il être arriéré pour divulguer sa présence en aboyant bêtement à la lune!


Shanks s'amusait en ces nuits, riant de la simplicité des gens. La vie est remplis de danger, vivant ou non et les gens trouvent le moyen d'être de moins en moins prudent, lamentable! Le loup noir marchait, écoutant les paroles de sa voix, en cette nuit il la supportait sans mal, elle avait les mêmes idées que lui, jouir des souffrances d'un sale bipède, il y a pire que la mort et ça les gens le savent, c'est pas pour rien qu'on souhaite tous mourir rapidement, sur le coup...


Ce soir, ce n'était pas le plan du nocturne, il tuerait un bipède, une jeune fille de préférence, les vierges ont toujours eut meilleur goût, tout du moins il la laisserait mourir, après s'être acharné sur elle, il lui découperait ces membres, à la seule force de sa mâchoire, les dégusteraient face à elle, tuerait les êtres qui lui tiennent à coeur!


Voilà, ce qui promettait d'être une nuit plus que satisfaisante. Le loup noir marchait dans la noirceur total, même la pleine lune ne pouvait trahir sa présence, l'obscurité que projetait les arbres ne démontrée aucune ombre à l'horizon.


L'être invisible vit alors le village, des cris d'hommes bouleversèrent la nuit pourtant si calme et Shanks découvrit rapidement pourquoi. Une odeur tant apprécié du loup noir remplissait l'air environnant, l'odeur du sang. Aucun doute, un sacret carnage venait d'être fait... Sang d'enfants, de chiens, de chats, tout y passé, sauf celui d'adultes.


Shanks se tapit dans un buisson, regardant les hommes se précipiter dans tout le village, des cadavres dans les mains ou encore des armes, tous pleurés, tandis que de nouvelles lumières s'allumaient, bientôt le village au complet fut réveillé.


Le mentor ricana de nouveau, tant de souffrance pouvait de lire sur le visages des humains, mais ils ne méritaient juste ça, souffrance, souffrance éternel! Le loup noir resta en silence, tapis dans son buisson, ses yeux verts scrutant la scène, écoutant sa voix intérieur qui jubilait et un sourire sadique peind sur son visage d'ange maléfique.





▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Mar 10 Juil 2012 - 1:04

  • Trépasse. Cris. Pleurs. Larmes. Sang. Tristesse. Vengeance. Tant d’émotions, tant de choses. Le loup s’était arrêté depuis longtemps. Son regard aussi vidé de vie que celui d’un mort parcourait à peine la forêt qui se trouvait devant lui. L’image lui rappelait bizarrement quelque chose..

    *Elle couru aussi vite qu'elle pu. Pendant ce temps, Kyle entendait des cris d'animaux, de bipèdes.. Il vu des animaux en cage, des bipèdes avec des armes.. Il vu une sortie, une grande sortie et beaucoup d'arbres. Sa mère allait y arriver, quand il entendu un bruit sourd, un coup de tonnerre. Il sentit sa mère le lâcher et tomba au sol, quand il leva ses yeux, sa mère était elle aussi au sol, du sang jaillissait de sa tête. Le loupiot la regarda, il ne comprenait pas.. Le regard de sa mère, rempli d'amour le fixa une dernière fois. Et puis, petit à petit, il pu voir la vie quittée le magnifique regard de sa génitrice.

    "Maman?"

    Il se blottit contre elle, espérant une réponse.*


    Nephtys. Nephtys. Nephtys. Seul mot, seul nom dans son esprit. Kyle n’était plus là. Deamon le laissait en plan. Les voix ne disaient rien, les autres personnalités s’étaient éclipsées. Deamon ne remarqua pas l’humain qui arriva vers lui à toute allure. Deamon ne remarqua pas le couteau que le bipède tenait en main. Son regard était fixé sur la lisière de la forêt. La même vue qu’il avait eu avant que sa mère ne se fasse abattre. Sauf que ce n’était pas la même forêt. Ce n’était pas le même endroit. Pourtant, il arrivait à la voir. Le corps inerte de cette louve. Une simple hallucination qui pourrait lui couter la vie, qui lui aurait couté la vie sans l’intervention d’une de ses personnalités. Il se retourna, brusquement, en entendant les bruits de pas. Il sentit le couteau s’enfoncer dans son flanc. Il ne grogna pas. Aucun jappement de douleur ne lui échappa. Son regard se posa sur l’humain, sa gueule s’ouvra et se referma sur la gorge de ce dernier. Le sang coulait à flot, aussi bien de l’humain que du loup. Il resta ainsi, la mâchoire refermé sur la gorge de l’humain alors que celui-ci tenta de se débattre, tenta de respirer alors que le sang remplissait ses poumons.

    * « Pourquoi hurles-tu, maman ? » La louve regarda son fils et lui sourit. « Parce que c’est ce que nous, les loups, faisons. Allez, tente ta chance. » Lâchant un long hurlement, sa mère l’encourageait à faire pareil. Il tenta sa chance et..*

    Un coup de tonnerre retenti, des picotements traversèrent l’échine du loup pour terminer leur chemin dans ses pattes. Levant la tête, il vu un humain affolé tenir un fusil, pointé sur lui. L’humain était trop loin pour qu’il sache l’atteindre et le tuer. La balle du fusil lui avait effleuré le dos, le sortant de ses pensées. Levant la tête, le loup noir fixa l’humain droit dans les yeux. Avant de reculer, pas par pas, sans le quitter du regard. Jusqu’à ce qu’il atteigne les premiers arbres des bois. Jusqu’à ce qu’il se retrouve dans l’incapacité de reculer plus, plonger dans des souvenirs qu’il ne devait pas avoir. Qu’il ne pouvait pas se permettre d’avoir à cet instant.

    *« Un jour, j’ai aimé ma vie. Puis le jour suivant, tout était autre. Mal. Et puis, tu es venu. Tu sais, il n’y a plus que toi et moi. Moi et toi. »*
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 14 Juil 2012 - 1:40

    Shanks regardait encore et toujours le village en pleurs, paniqué, effrayé, mais cela devenait blasant. Shanks avait envie d'attaquer, mordre, sentir le sang chaud du bipède couler entre ses crocs pour dégouliner sur son torse, noir et rouge en voilà un beau mélange! Il n'en ferait pourtant rien, les humains étaient prêts à une attaque, les hommes, avec un semblant de courage, patrouillaient dans les entourages, l'arme à la main, quelle lâcheté!

    Minables et lâches, les humains n'étaient pas grand-chose de plus, mais ils restaient tout du moins un point crucial dans la vie du nocturne. Si le loup noir ne se levait pas chaque matin, en pensant aux mots justice et vengeance, voilà longtemps qu'il aurait rendu l'âme. Chacun a un objectif, le but de Shanks est de tuer les humains, attention, toutefois il n'achève pas pour délivrer, car la mort reste une délivrance, elle ouvre les portes d'un lien qu'on appelle paradis. Non Shanks tue avec le plus de ruse et de sadisme dont il est capable, il traque, il effraie, il fait sentir aux sales humains que la mort est proche, jusqu'à tant de bien sentir l'adrénaline dans leurs veines, enfin là il attaque, faisant souffrir sa victime, le démembrant... D'abord les bras, ensuite les jambes, il laisse les bipèdes crier à pleins poumons, se vider de leurs sangs, avant de planter ses crocs dévastateurs dans la grosse veine du cou et de l'arracher, ainsi l'humain meurt, vidé de son sang.


    Ceci montre déjà une grande partie de la justice, mais ce n'est pas suffisant, ça ne le saura jamais, l'humain meurt et après? Shanks lui ne sera jamais délivré de sa voix, de ses pulsions de violeurs, de ses nombreuses personnalités, des images du passé, des cauchemars de chaque nuit, du souvenir des cris de ces trentaines de victimes lors d'un viol, non tout ça le collera jusqu'à la fin et la mort ne serra même pas la délivrance, car lui n'ira pas au paradis...


    Shanks sursauta soudain, il ne put s'empêcher de grogner, pestant contre l'individu de sa race qui avait osé le sortir de ses pensées, tout ça pour hurler à la lune, qui de toute façon en rien à ficher des loups! Mais Shanks comprit que ce hurlement n'était pas seulement un cri de courtoisie, car un coup de feu suivit et ce fut le calme plat.


    Le Loup Noir resta dans le feuillage, regardant le vide, n'entendant pas les acclamations du village, il apercevait en ce moment une unique chose et la plus belle chose qui puisse voir, Nephtys...

    "On a besoin de toi, sauve le loup, pour moi..."

    Ce n'était qu'un souffle à l'oreille du loup noir, un murmure à peine perceptible, toutefois, Shanks se releva, s'approchant de sa bien-aimée de toujours, mais elle n'était rien, sauf une imagination, de la simple vapeur dans l'air, mais pourtant le nocturne la suivit, peu importe où elle le menait, ça ne pouvait être que le paradis, puisqu'elle était là...


    Shanks se retrouva alors derrière un homme, qu'il lui tournait le dos, occupé par un autre loup, d'un noir de jais, les yeux rouges, emprunt à une forte folie. Nephtys avait disparu, ou n'avait-elle tout simplement jamais apparu, laissant le vieux loup seul. Le loup noir resta là, fixant son frère de meute en détresse, il se rappela alors de lui, dans un flash back du passé.


    Le chef de chasse se rappelait principalement du goût qu'avait le sang de celui portant le nom de Deamon et se souvenir le poussa à sauter sur l'homme, pour défendre la progéniture de Nephtys... Shanks abattit sa patte avant sur le visage de l'homme, l’acérant son visage. Le bipède hurla et ramena ses mains vers son oeil, à présent aveugle, lâchant ainsi son arme qui le rendait si fort, tandis que le vieux loup retomba au sol sur ses quatre pattes, avec une souplesse de chat. Shanks dévoila alors ses crocs, le corps rabaissé vers le sol, alors que sa queue était bien droite dans les airs, son poil s'hérissa sur son échine et de l'écume apparut, recouvrant sa gueule et son torse de bave. La voix éclata de rire dans la tête du loup, ordonnant le meurtre du bipède.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 14 Juil 2012 - 13:42

  • Le silence était chose rare, pour le loup noir. Un silence tel qu’aucun membre de son corps de daigna bouger. Pourquoi, pourquoi choisir maintenant. Car tout être l’habitant avait laissé leur hôte seul. Et une coquille vide n’avance pas. Les yeux de loup avaient un teint plus foncé dans la nuit, lui donnant les yeux rouge sang. C’est alors qu’une question lui vint à l’esprit. Qu’avait été le regard de Nephtys. Qu’avait été le regard de sa génitrice ? Il se rappelait les yeux sans vie, mais il n’arrivait pas à se rappeler la couleur des prunelles de sa mère.

    Son être entier ressentait un vide, commun, connu.. Celui qu’il avait côtoyé l’histoire de quelques heures. Jusqu’à ce qu’il accepte ce qui avait toujours été. Son mensonge, Kyle, pour la réalité, Deamon. S’il aurait vécu dans la nature, dans une meute, depuis le début.. Oui, alors il aurait toujours été Deamon. L’intérêt de garder de son côté le seul être lui ressemblant n’aurait jamais été présent. Il n’aurait pas une partie d’indécision en lui. Et ça lui rappelait une chose. Elle savait. Elle avait toujours su qu’il était partagé. Peut-être étais-ce pour ça, qu’à l’époque, elle lui disait des choses qu’il n’avait compris. Sauf quand la voix montrait le bout de sa truffe. L’idée que sa mère avait compris qu’il n’était pas un gentil petit toutou lui faisait une drôle de sensation. Kyle n’avait été créé que pour elle.

    C’est alors qu’après cinq ans d’existence, le loup noir comprit une chose. Elle n’avait jamais rien dit, non pas par crainte de réveiller son côté sanguinaire.. Mais parce que l’identité de son fils lui importait peu. Il serait resté son fils, sanguinaire ou non. Elle l’aurait aimé, tel une mère aime son louveteau. Et encore.. Leur lien était bien plus puissant. En un mois, les deux êtres avaient créer un lien tellement fort que le loup avait décider de créer une autre personnalité pour faire plaisir à sa mère. Que la louve l’avait laissé faire, espérant qu’il comprenne qu’elle l’aimerait, quoiqu’il soit. Elle hantait ses rêves, elle hantait son esprit. Elle était la seule personne que Kyle ai réellement aimé, la seule personne que Deamon tient plus en respect que lui-même. La seule personne dont les voix avaient peur. Dont les autres êtres en lui n’osaient même pas se montrer.

    Un loup finit par se jeter sur l’homme. Un nocturne. Le Chef de Chasse. L’insecte qui avait attaqué SA Moon. Normalement, l’idée que ce loup l’aide ne lui plairait pas. Mais pour l’instant, l’hôte était seul, le loup noir n’avait de décision à prendre.

    Gris, voir argenté ou métallique. C’était là la couleur des iris de sa mère. Toujours emplie d’amour à son égard. Le loup regarda faire le chef de chasse. Il avait fait sa part des choses, ce soir. S’il était blessé ou non l’importait peu. Même s’il sentait des picotements le long de son échine. Il sentait également le sang coulé de sa plaie. La blessure provenant du couteau était bien plus profonde. Le loup commençait à moins sentir la présence de sa patte arrière. Comme si peu à peu elle mourrait. La blessure dans son dos était moins profonde mais tout de même présente. Mais c’était la blessure du couteau qui devrait l’inquiété. Après tout, le couteau employé avait bien dû faire presque 20 à 25 centimètres. Même rien à voir avec les crocs d’un ours. Le loup s’ébroua, faisant gicler du sang un peu partout. Il n’allait pas rester jusqu’à ce que les hommes lâchant les chiens. Il ne serait capable de courir. Il ne ressentait peut-être pas la douleur, mais il avait assez d’intelligence pour se réaliser une chose. Cette blessure allait lui coûter cher.

    Le loup noir grogna, non pas agressivement, mais plutôt pour prévenir l’autre nocturne. Le prévenir des humains ? Non. Le prévenir de son départ. Le prévenir que, si le chef de chasse avait des problèmes, le chef de guerre ne pourrait lui rendre la pareille. Alors le loup se retourna et partit. Choses que Deamon ou Kyle n’auraient jamais fait. Mais maintenant, c’était une des voix, celle qui se souciait de l’état de son hôte, qui contrôlait le corps du loup noir. Le loup boitait, inconsciemment, chaque pas qu’il faisait ne faisait qu’empirer sa blessure. Ah, il était vraiment mal barré.

[Deamon n'a pas hurlé, c'était un souvenir qu'il avait en tête mais au moment où il allait se rappeler de quelque chose, on lui a tiré dessus x)]
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Lun 16 Juil 2012 - 16:30

    Shanks tourna en rond, autour de l'humain, qui essayait de lui donner des coups de poings à l'aveuglette, les dents dévoilées, des grognements rauques résonnant dans sa poitrine. Le loup noir claqua sèchement sa mâchoire, pour prévenir l'homme, mais ce dernier ne recula pas, il s'avançait en titubant, tel un ivrogne. Le nocturne sauta alors sur le bipède, visant l'épaule, où il enfonça ses crocs, un craquement sinistre retentit, tandis que la clavicule gauche se brisa.

    En entendant ce bruit, Shanks lâcha prise, il recula et attaqua cette fois une cuisse, dont un morceau de chair s'arracha, le loup noir dans un mouvement de tête balança le morceau d'homme un peu plus loin. Le bipède hurlait, il perdait de son sang, il pleurait, priait, mais cela ne fit rien au nocturne, pourquoi prendre pitié pour un faible?

    Alors, soudain, l'autre loup grogna, Shanks se retourna, l'avant du corps remplis d'un sang qui n'était pas le siens, il regarda alors l'autre nocturne partir lâchement. Dans un grognement, Shanks retourna à sa victime, qui était maintenant au sol, l'assassin planta une dernière fois ses crocs, dans le cou, le bipède allait ainsi mourir, à coup sur et ça ne tarderait pas...

    Shanks alla s'asseoir un peu plus loin, face à l'homme, le visage neutre, s'amusant du spectacle que le bipède offrait, la souffrance, l'impuissance, le débat entre la vie et la mort... Soudain, des aboiements se firent entendre et le loup noir grogna, sa voix lui disait de rester, mais il savait que seul il allait mourir. Le nocturne parti donc, ne pressant toutefois pas le pas, les chiens étaient encore loin, laissant derrière lui un véritable bain de sang.

    La voix hurlait sa colère, ordonnant au mentor de retourner sur ses pas, mais il n'en fit rien, il savait où s'en tenir avec les chiens de bipèdes, quand les chiens sont là, les humains ne sont jamais loin... Au bout d'un moment, Shanks sentit du sang, le sang du lâche de tout à l'heure, il grogna et partit alors au galop, suivant l'odeur.

    Le nocturne rattrapa rapidement le loup blessé, il sauta devant lui, pour lui barrer le chemin, il grogna alors:

    - Il me semblerait qu'on ait des choses à régler Deamon.

    Shanks planta alors son regard vert dans celui rouge de son frère de meute.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Lun 16 Juil 2012 - 17:07

    Deamon se frayait un chemin entre les arbres. S’il avait ressenti la douleur, il ne pourrait plus marcher maintenant. Le sang coulait le long de son flanc, de sa patte pour toucher le sol. Les chiens pourraient le suivre à la trace. Pourquoi autant de prudence, d’un coup ? Après tout, il était bien connu pour ce point de suicidarité qu’il avait en commun avec sa cousine. Et il y a deux semaines, il aurait sans doute continué son combat. Mais de plus en plus, les choses lui semblaient triviales. Il avait décidé de ne tuer que les humains dans leurs maisons, aucun autre humains ne mourrait alors plus sur ses crocs outre cette décision. Il savait qu’il était mal foutu avec la plaie d’un couteau dans son flanc. Avant, ça ne l’aurait arrêté. Mais avec tout ce qui se passait en ce moment.. L’envie de crever aujourd’hui ou demain était remise pour plus tard. Sans les voix, il n’était que le loup noir. Et c’était là l’erreur du chef de chasse quand il se pointa devant lui.

    - Il me semblerait qu'on ait des choses à régler Deamon.

    Le regard de braise rencontra le regard vert de l’autre loup. Le chef de guerre n’arrivait plus à sentir sa patte arrière. Comme si elle lui avait été arrachée. Son regard n’était pas vidé de vie, mais un néant de folie ou il n’y avait de commencement ou de fin. Ce n’était ni Deamon, ni Kyle, ni aucune des voix. C’était le loup noir, la coquille vidé des autres êtres en lui. Un être pour qui tuer, vivre, faire souffrir n’apportait plus aucune satisfaction. Un être qui voulait en finir, mais au bon moment. Et maintenant, n’était pas le bon moment.

    « Je ne vois pas quoi. »

    Esquivant le loup et passant à côté de celui-ci, il ignora l’autre nocturne. Le loup noir n’en avait rien à faire de la meute. Deamon lui-même aurait trouvé son action digne d’un lâche s’encourant devant le danger, devant la mort certaine qui l’aurait attendu s’il était resté. Mais le loup noir voyait au-delà de telles idées. Mourir ainsi n’avait rien d’être fort ou courageux. N’avait rien d’être digne de porter le titre de chef de guerre de la meute nocturne. N’avait rien de mérité le titre de loup. Mourir ainsi serait du suicide. Ce qui le rabaisserait aux êtres faibles qui n’évitent pas leur mort car tel est leur souhait. Et il n’était pas partit en laissant un adversaire derrière lui. L’autre nocturne s’était occupé de l’humain lui ayant tiré dessus. Et l’autre nocturne avait lui-aussi décidé de partir avant l’arrivée des chiens. Chiens que le loup noir ne pouvait pas échapper avec sa blessure aux flancs, ni combattre à cause du sang qu’il perdait. Xara allait le tuer, si elle le trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Mer 8 Aoû 2012 - 19:07

Shanks resta sur place, tournant seulement la tête, pour regarder l'autre nocturne s'éloignait, il lâcha alors un petit rire et murmura, plus pour lui même:

- Tu ne vois pas...

Le loup noir se rendit alors compte des blessures de Deamon, du sang coulait le long de son flanc, se mélangeant à celui coagulés déjà présent. Le mentor regarda le fils de son élève, Shin, partir en boitant, il lâcha un soupir, sa décision était prise, il ne se battrait pas. Non pas pour Shin, car soyons franc, Shanks n'en a strictement rien à faire de ce louvard, oui c'est son élève, mais point, rien d'autre, si il venait à mourir, ce qui arriva surement un jour ou l'autre, tant pis, c'est la vie... Le loup noir resta de marbre face à de tels pensés, il était dénue de sentiments, d'émotionnalités. La véritable raison reste que le combat ne serait en aucun cas égaux, aucuns amusements, alors quand temps normal... Oui, Shanks c'était déjà battu avec Deamon et c'était là un très bon combat qui n'avait malheureusement pas finis comme escompté, avec la mort d'un des deux. Un jour le combat reprendra, mais pas aujourd'hui, Shanks devait éclaircir quelque trucs. Le loup noir suivit alors le chef guerrier de sa meute, avec sa blessure il n'était pas bien rapide, il n'eut donc aucun mal à le rejoindre rapidement:

- Deamon, connais-tu Nephtys?

Shanks avait garder un calme inhabituel, mais il se devait de savoir, sa voix avait tout fois tremblé, si ses soupçons s’avéraient être fondés, ça changerais tout, il devrait tuer Deamon, bien sur ça s'était prévu depuis un moment, mais plus rapidement que prévu... Si c'était le cas, si Deamon était bien le fils de Nephtys ou si il la connaissait et bien il se retournerait vers Shanks, alors le loup noir prépara son regard grave et hypocrite d'avance.

[Nul dsl :S]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Jeu 9 Aoû 2012 - 0:31

    Alors qu’aucune douleur physique n’arrêtait le loup, alors qu’aucune douleur mentale ne pourrait jamais lui détruire toutes idées, la douleur d’un nom était sans égale.

    Le loup s’était arrêté net, telle une pierre qu’on faisait tomber et qui tombait sur le sol, sans un mouvement de plus. Son regard était toujours pointé vers l’horizon, alors qu’une légère brise de vent lui apporta l’odeur du sang. Son sang. En y repensant, son sang était semblable à celui de sa mère. Un même teint rougeâtre, un même teint d’assurance. Sa mère avait toujours été tellement sûre d’elle. Comme la fois ou elle lui avait dit les quelques mots qui lui étaient resté gravé dans la mémoire, à jamais.


    *Le monde est nôtre, mais jamais n’aurons-nous la connaissance suffisante pour l’acquérir.*

    Tout être en lui répéta cette phrase, alors que les oreilles du nocturne vinrent s’allonger sur son crâne. Il pouvait entendre sa voix, le battement de son cœur. Il pouvait ressentir sa chaleur, la douceur de son pelage. Mais ce n’était que souvenir. Et on lui annonçait une vérité sans nom. S’il n’abandonnait pas se souvenir, il ne serait pas mieux que l’homme qui avait pris la vie de sa mère.

    *Nous n’avons aucune connaissance. *

    Vrai. Quitter le mensonge ? Impossible. L’idée était aussi déplaisante que de laisser vivre un bipède. L’idée était aussi épuisante que de respirer. Nephtys était le centre d’un monde qui avait été acquéri il y a bien longtemps. Le centre d’un monde déchu qui n’attendait qu’une chose, la rejoindre pour l’éternité. Et cela, alors que le loup resta d’un calme abyssale. Effrayant. Trop calme pour dénier la vérité, impassible et perdu dans des pensées qui n’avaient droit d’être sienne. La vérité était un doux poids à porter face aux mensonges. Pourtant, le mensonge gagnait toujours.

    « Tout dépend de qui me demande la question. »

    Jamais n’avait-il parlé de son enfer, de son paradis. Sa mère était un ange déchu, un démon sans pitié. Elle avait compris à l’époque qu’elle serait sa liberté ou sa prison. Elle avait compris qu’elle serait la dernière, qu’elle aurait dû le tuer. Elle ne l’avait jamais fait. Elle avait été une créature sublime et une âme pure, malgré ses propres démons. Elle avait fait naître un monstre, ce qui ne l’avait pas empêché de l’aimer et de se sacrifier pour lui. Et tout ça pour quoi ? Pour qu’un jour le monstre se lasse tellement de ce monde, au point de ne plus penser qu’à elle et par elle. Elle lui aurait tiré les oreilles pour ce fait.
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 11 Aoû 2012 - 16:38

Deamon s'arrêta net, comme un homme se jetant d'une falaise et s'écrasant au sol, il ne pouvait plus bouger et Shanks sourit, il n'aurait pas du, mais c'est ce qu'il fit, après tout l'autre nocturne n'était pas là pour le voir, il lui tournait le dos et semblait pétrifié, il ne daignait même pas tourner la tête. Le vieux loup se mit même à ricaner, mais ce n'était pas son rire à lui, la voix s'amusait clairement, comme on dit, le malheur des uns, fait le bonheur des autres:

"Luc, je suis ton père!"

Shanks dévoila ses crocs et son poil s'hérissa sur son échine, il ordonna à la voix de se la fermer, mais comme toujours elle n'en fit rien. Le mentor n'eut donc comme choix de l'ignorer, il fixa Deamon, bien que de dos il compris que ce dernier était dans ses pensées et cela il pouvait le comprendre, il ne broncha donc pas.

« Tout dépend de qui me demande la question. »

Se fut au tour de Shanks de rester figé sur place, que répondre à ça?

"Dit lui!"

Le loup noir serra la mâchoire si fort que sa langue se mit à saigner, après tout il l'avait bien cherché, mais il se devait de savoir! Nephtys avait été et restera à jamais tout sa vie, l'avoir violé, qu'est ce qu'il pouvait sans vouloir, oui, chaque jour, le souvenir de ses cris, de ses débattements, il avait détruit tout bonnement la pureté de l'être qu'il disait aimer...

- Un ami.

Shanks chassa les protestation de la voix, il était bien trop lâche pour dire la vérité, ou du moins ce qui avait de forte chance de l'être, du moins à haute voix. De tout façon Deamon le détestait, d'ailleurs il devait détester son père bien avant de le connaître... Cela ne blessait pas Shanks, ça ne le blesserait d'ailleurs jamais, pour lui c'était pareille, il détestait tout ce qui aurait put sortir du corps de Nephtys après le viol... Oui Shanks l'aimait, il voulait des enfants avec elle, mais ils avaient eu une portée maudite.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Mer 15 Aoû 2012 - 18:32

    Le ricanement de Shanks ne passa pas inaperçu. Cependant, l’être, l’hôte de tant de folie n’y répondit pas. La fin était sans doute proche, ou étais-ce la partie qui venait de changer ? Les deux. Partager entre l’envie de détruire l’insecte prononçant le nom de sa mère, ou protéger celui qu’il savait être son père. Nephtys en avait sans doute plus dit à Deamon qu’elle n’aurait jamais dû en dire. Elle l’avait aimé plus qu’elle n’aurait jamais aimé quiconque d’autres. C’était ce que l’on appelait une mère modèle, celle qui entre son compagnon et ses enfants choisiraient à jamais ses petits. Son amour pour son fils avait été plus puissant que son amour pour quelconque être du passé.

    Le loup ne voyait pas le chef de chasse, mais il sentait la tentions dans l’air, le changement. Le loup était à son tour pétrifié. Non pas de peur, non pas par les pensées, mais parce que quelque chose avait été dit qui ne devrait jamais être prononcé. L’odeur du sang vint lui chatouiller le museau. Et quand le loup prononça une phrase à cinq lettres, le chef de guerre se tourna. Ils se trouvaient à présent face à face, à quelques mètres de distance.

    Le vieux loup n’était qu’une chose dans le paysage, alors que le regard de braise du plus jeune se fixa dans celui du plus vieux. Ce n’était pas Deamon, donc, aucune folie. Ce n’était pas Kyle, donc aucune reconnaissance, même entre membre d’une meute. Ce n’était aucune voix, aucune personnalité, alors aucun néant. Un regard vide, mais pas vidé de vie ou d’émotions. Simplement vidé d’être.

    « Un mensonge fût jadis crée, alors que trois êtres finirent par s’offrir une guerre ouverte. Le mensonge est un péché, et pourtant il gagna chaque combat, mais pas la guerre. C’est un autre être, relié aux trois premiers qui gagna cette guerre. Cet être.. Cet être était la raison du mensonge et acceptait la réalité, tout en vivant un rêve qui n’avait lieu d’être. »

    L’intelligence de Deamon aurait, en mots humain, pu être décrite de supérieur. Un IQ supérieur à la moyenne, mais moyennement utilisé. Tout mots qu’il venait de prononcer était un simple code à déchiffrer, si le vieux loup pouvait se rappeler de sa phrase et un jour lui répondre. Comme un poème, de belles paroles cachant une réalité cruelle. Nephtys parlait toujours en rime, quand elle devait dire la réalité. Ou du moins, c’est ainsi qu’il avait connu sa mère, qu’il avait compris qu’elle connaissait son mensonge. Sa tendre génitrice avait été comme cette louve ciel, Jazz. Racontant des contes, des histoires. La beauté d’un être était cachée au fin fond d’une abysse, recouvrant la totalité d’un vide certain, là, dans le cœur. Le vieux loup ne comprendrait sans doute pas les paroles, mais le plus important était clair et net. Blessant, sans doute.

    Car l’être qui rêvait dans le mensonge, était le seul être que le loup noir avait aimé. Le seul être qui avait rendu cet amour profond au monstre qu’il était. Ce que les deux mâles ignoraient peut-être, c’était que dans le cœur de cet être, seuls eux avaient une réelle place dans la réalité. Et dans ce rêve.

    « Je n'ai pas d'amis, alors je n'aspire pas à répondre à votre question. »

Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 25 Aoû 2012 - 3:35

Shanks se rappela alors, Nephtys, son amour, depuis tout gosse, la seule, qui malgré ses huit ans d’existence, avait sut faire battre son coeur. Tout cela avait commencé alors que tout deux n'étaient encore que deux boules de poils noirs, cela avait perduré jusqu'à ce jour tragique ou Shanks, emprisonné dans sa folie, l'avait violé... Le mentor frémit se rappelant parfaitement de ce jour, dans cette cage bien trop petite, dans cette pièce éclairée seulement par un point rouge, dans ce lieu qui sentait la mort à plein nez... Le souvenir était si intense, les cris de la louve, le loup noir s'en souvenait, c'est comme si il y était à nouveau. La seule qui lui avait fait connaître l'amour, encore aujourd'hui.

Quand Deamon se retourna, le second nocturne sortit de ses pensées, pour examiner le fils de son amour, son fils à lui, la tension était bien présente, on aurait presque put la toucher, elle fut même à l'origine d'un second frémissement chez Shanks. C'était donc ça? Découvrir un enfant maudit après plus de quatre ans d’existence? C'était donc ça le résultat d'un amour détruit?

C'était ça le véritable Deamon? Sans voix, sans rien d'ailleurs. Shanks compris alors ce qu'était le vide, le néant, il le vit pour la première fois, dans les yeux rouges de son enfant, mais ce n'était là que son reflet. Le vieux aurait presque pleuré, mais à quoi bon? Dans sa longue vie, il avait tué une bonne partie de ses enfants, il n'avait sut aimer personne, sauf une louve qu'il avait trahis et un louvard, qu'il avait tué. Deamon n'était rien, comme son fils Ravenblake, le coupable? Shanks, qui comme son pelage, n'est qu'un trou noir.

Suit au paroles de son fils, le vieux loup ne bougea plus, des larmes noyèrent ses yeux verts, mouillèrent ses joues et s'écrasèrent au sol. Non, il n'avait rien compris à tout ça, mais ses paroles hautement intelligente n'était digne que d'une seule personne, Nephtys. Le guerrier venait de blesser son père, le déchirant encore plus qu'il ne l'était déjà. Alors Shanks comprit, il ne tuerait jamais Deamon, pour la simple raison que Nephtys avait sut l'aimer et que cette dernière était bien trop présente dans son enfant. Non le seul qui devrait mourir, était le fautif de l'histoire, Shanks lui-même.

- Je n'ai pas dis être ton ami, mais l'ami de ta mère.



[Ouais je suis surement la seule à mettre comprise là x)]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 25 Aoû 2012 - 16:54

    Eau. Si précieuse, si dévastatrice. Une grande vague pouvait tout emporter sur son passage. La sècheresse, la disparition de ce liquide pouvait causer tant de morts. Mais même les petites quantités pouvaient parfois être fatales. Du poisson, de l’eau empoisonnée.. Des larmes. Ce qui coulaient des yeux, les larmes de joie, les larmes de tristesse. Alors que le loup noir venait de prononcer ses paroles, les yeux de Shanks se remplirent de larmes. Certains être se croyaient sans sentiments. Sans réactions. Mais l’amour gagnait leur cœur, les larmes étaient un signe de sentiments, émotions chaviré. Le chef de guerre nocturne n’en avait jamais versé. Ni à la mort de sa mère, ni aux blessures douloureuses. Jamais n’avait-il senti le besoin de verser des larmes, il n’en serait d’ailleurs pas capable. Car il fallait ressentir, car il fallait savoir exprimer ce que l’on ressentait. Certes, les sentiments n’étaient qu’idée reçu et n’étaient en aucun cas un signe de faiblesse. Malgré tout, le psychique de Deamon était aussi intouchable que sa folie. Ce qui le rendait non seulement dangereux pour les autres, mais également dangereux pour lui-même.

    « Un jour, le rêve s’est éteint. Mais l’être, vainqueur de cette guerre ne cessa pourtant d’exister. Vivre dans le mensonge lui avait semblé plus juste que de vivre dans le rêve. »

    Cependant, quelque chose dans le loup changea. Bipolaire, lunatique, mais ça n’avait rien à voir avec cela. Alors que le sang coulait le long de son flanc, alors que sa patte ne touchait pas le sol, elle vint se déposer sur celui-ci. Et sa patte arrière ne flancha pas. Il resta cependant d’une indifférence extrême.

    « N’est-ce pas là ce que cœur et âme voudraient croire. »

    Dénier un fait concernant sa mère serait une insulte à sa personne, intolérable et reprochable. Cependant, malgré l’amour irrationnel qu’avait sa génitrice pour Shanks, son fils n’était pas du même avis. Comment avait-elle pu aimer celui qui l’avait ainsi attaqué ? Trahis. Alors que les sentiments étaient un terrain inconnu et compliqué pour le loup noir, seul sa mère semblait faire exception dans son esprit. Seuls les sentiments de Nephtys avaient réussi à se faire comprendre. Cependant, le chien en face de lui ne pouvait savoir ce qu’avaient été les dernières paroles de cette louve à son égard. Et quitte à briser le pauvre et tendre cœur de Shanks, Deamon lui laisserait douter à vie de ce qui avait été fait.
Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Ven 5 Oct 2012 - 15:56

uuuuuuup
Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Jeu 25 Oct 2012 - 0:24

Madman Up with madwoman upy ans their childrens Upsies
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 10 Nov 2012 - 15:23

« N’est-ce pas là ce que cœur et âme voudraient croire. »

Shanks resta en silence un moment, hochant simplement la tête, oui c'était surement ça... Le vieux loup se remémora la beauté sombre au nom d'ange, Nephtys, en fait il n'avait jamais vraiment était amis, Deamon avait raison. La vérité était en fait, que Shanks, dans ses presque neuf années d’existence, n'avais jamais lié un quelconque lien d'amitié avec personne. Est-ce d'ailleurs la raison pour laquelle une voix se créa à l'intérieur de lui, pour lui tenir compagnie? Dans un soupir, le nocturne rompit le silence, dans un simple murmure:

- Bien sur.

La conversation ne menait plus à rien, elle tournait en rond, les humains étaient semés, tout comme leurs chiens, d'ailleurs il ne semblaient pas être un danger pour l'être froid portant le grade de chef guerrier, ni maintenant, ni jamais. Shanks regarda une dernière fois Deamon, qu'il savait maintenant être son fils, il n'y avait plus aucun doute, si Nephtys n'avait jamais rien éprouvé pour lui, il était sur d'une chose, elle n'avait jamais rien éprouvée pour quelqu'un d'autres, résultat il l'avait violé et un être était né.

- Au revoir Kyle.

Il y avait-il un infime chance? Shanks savait y croire, ou du moins il espérait qu'elle lui avait fait cette honneur... Le loup noir s'éloigna, sans se soucier d'être suivit ou non, il avait prit une chose aujourd'hui, ne jamais essayer de deviner les réactions de Deamon, c'était peine perdu, là-dessus il était un peu comme lui. N'empêche que le monde est petit, un léger sourire s'afficha sur les babines du mentor à cette pensée, il avait retrouvé l'enfant de Neptys, son enfant!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 24
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 10 Nov 2012 - 15:31

    Sa mère aurait aujourd’hui été présente, l’aurait-elle bouffé vivant. Elle qui lui avait raconté avec tant d’amour sa rencontre avec son père. Elle qui avait tant aimé cet être. Alors qu’il n’en avait le droit.

    Mais comment lui en vouloir ? Comment détester cette partie de sa génitrice ?

    Elle l’avait toujours aimé plus que tout. Jamais Shanks n’aurait fait le poids contre Deamon. C’était ce qui avait empêché le jeune loupiot de jadis de dire ses quatre vérités à sa mère. Ne lui avait-elle pas un jour dit que son histoire était absurde ? Ne l’avait-il pas rassuré en lui faisant savoir qu’il n’y avait rien d’absurde à ses sentiments ? Car sans les comprendre, le jeune loupiot de jadis savait que de telles pensées seraient néfastes pour sa tendre mère. Il finit par entendre les réponses du loup. Une réponse lui rétorquant un grognement menaçant.

    Ce nom était celui d’un mensonge. La seule voix qu’il entendait quand on le prononçait était douce et aimante. Personne n’avait le droit de le dire autre qu’elle. Et c’est en silence qu’il quitta lui aussi les lieux, ne se souciant plus du tout de sa blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Mignon
Mignon
avatar
Shanks

Meute : Nocturnes² // Aventure
Cancer Buffle
Nombre de messages : 2875
Age : 21
Rêve : Que la SIA règne un jour
Caractère : À vous d'en juger.
Date d'inscription : 12/11/2011

Fiche d'identité
Âge: 9 ans // 8 mois // Nouveau né
Phrase fétiche de votre loup: La mort n'est pas une fin, mais un commencement.
Elève Actuel / Mentor: Shin // Deamon
MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   Sam 10 Nov 2012 - 16:19

[Finis je suppose?]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dying is not the point, living is. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dying is not the point, living is. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» question de point de vue (libre)
» [Libre] Point de Sauvegarde
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
People Wolf :: Archives :: Anciennes Archives-