AccueilS'enregistrerConnexion
Forum en Rénovation. Pour plus d'informations, rejoignez-notre page facebook =)
People Wolf on FB

Partagez | 
 

 Au retour d'un périple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Au retour d'un périple   Mar 17 Juil 2012 - 17:51

    Il était fatigué, épuisé. Un tremblement parcourait ses membres qui, à bout de force, continuaient cependant à se mouvoir dans une marche élégante. Malgré son état, il se devait de maintenir les apparences et paraître redoutable. Toujours, quoiqu'il arrive, il se devait d'être une ombre fluide, impressionnante, menaçante. Même au plus mal, il se forçait à garder cet air de Faucheuse qu'il aimait tant et qui lui collait à la peau. Paraître, toujours, indomptable, inattaquable. Telle était la loi que s'était imposée le loup à la fourrure de neige - bien que rares étaient les endroits ayant encore cette teinte.

    Se retenant d'haleter alors qu'il ne faisait que marcher, le loup sentit le soulagement l'envahir lorsqu'il distingua enfin les grottes de ses terres. Il pourrait se reposer, se remettre de son périple. Quelle idée avait-il eu ! Si il n'avait été à ce point couvert d'hémoglobine, de cette substance à l'odeur agressive pour le flaire et dont le contact le brûlait, il se serait mordu une patte jusqu'à sentir son propre sang envahir sa gueule. Mais il savait qu'il n'aurait pas été judicieux d'agir ainsi ; son corps était assez amoché, inutile d'en ajouter d'avantages. Quant à son esprit, il était retourné dans les limbes, ne laissant à l'imposant mâle que la folie qui le dominait fut un temps. Une fois encore, il redevenait cet être pour qui les sentiments n'étaient qu'abstraits, pour qui les liens du sang n'étaient que dérisoires. Mais cette fois, elle n'était pas à ses côtés. Qu'arriverait-il si il ne savait se réveiller à temps ?

    Loin de se préoccuper de cette question, loin de s'inquiéter de l'absence de sa douce moitié, le loup blanc se laissa tomber à l'entrée de la grotte, savourant l'air frais qui en sortait et le sentiment de sécurité qui l'envahit. Non pas qu'il fut apeuré, mais être dans un endroit familier, dans un lieu où les faiblesses ne sont plus aussi mortelles, fait toujours un bien fou. Même à un Démon.

    Un grognement s'échappa de ses mâchoires serrées, alors qu'il posait la tête sur ses pattes et sentait l'effluve du produit dont il était couvert. Piquante, l'odeur faillit le rendre malade. Un plongeon dans la rivière rouge arrangerait le problème. Mais pas de suite, il se devait d'abord de reprendre des forces, de remettre ses idées en place.

    Il s'était aventuré loin des terres de People Wolf, dans une lubie qu'il n'avait pas su contrôler. Cela n'avait pas durer longtemps - hors de question qu'il abandonne sa meute plus de quelques jours, surtout dans les circonstances actuelles. Mais l'aventure avait été des plus dangereuses et surtout, des plus amusantes. Il avait rencontré des hommes comme jamais il n'en avait vu, plus redoutables que ceux du village. Mieux équipés, également. Poussé par son éternelle soif de sang, il avait attaqué. Mais un jet malodorant et piquant lui avait été jeté dessus, s'imprégnant dans ses poils, passant sa fourrure et atteignant sa peau. Il en avait été surpris, mais surtout, avait sentit sa colère naître suite à cette douleur incompréhensible et inconnue. Brûlante. Il avait alors attaqué avec plus de violence, pour torturer plus que pour tuer. Il avait subit avec bravoure des coups de couteau et les morsures des armes à feu. Ensuite, il ne se souvenait plus.

    Il se voyait sauter sur un homme au visage couvert de poils sombres, puis, l'instant d'après, il trottait en trainant les pattes, rentrant sur ses terres. Entre temps, il n'avait que ténèbres. Et à vrai dire, il n'avait guère envie de se souvenir ; lorsque la mémoire vous joue de tels tours, c'est souvent plus bénéfique. Il ne se plaindrait donc pas de cette absence, au contraire de cette odeur contre laquelle il ne pouvait rien faire.

    Un deuxième grognement lui échappa et Psychose se releva. Il tituba un peu sur ses pattes blessées avant de pouvoir avancer. Ce n'est que maintenant qu'il réalisa la douleur sourde qui pulsait dans sa patte avant gauche, principalement lorsqu'il la posait au sol. Il pensait avec humour qu'elle était peut-être brisée et que cela compliquerait les prochaines combats, mais ne s'en formalisa pas.

    Ses pas le menèrent au plus profond de la grotte, là où il n'était pas visible depuis l'entrée. Bien sûr, son odeur, l'odeur du Dominant Nocturne, mêlée aux effluves de sang - le sien et celui d'hommes - et à cette puanteur brûlante trahissait sa présence. Mais qu'importe ? Il était Psychose et ici, il ne risquait rien si ce n'était de désobligeantes questions alors qu'il tentait un petit somme, pour regagner un peu d'énergie avant d'aller se nettoyer dans l'eau rouge de sa rivière, avant de faire le tour de ses terres à trois pattes.

    Joyeux programme en perspective.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mar 31 Juil 2012 - 18:24

    La nuit était un moment de repos, disaient certains. Deamon se sentait bien capable de les égorger pour de telles paroles. Le loup avait passé son temps sur les terres nocturnes, qu’il n’avait plus quitté depuis quelques jours. Peut-être étais-ce due à la présence des rebelles. Crows devrait le retrouver à la forêt Noire pour lui donner des nouvelles. Bien que le loup noir avait déjà toutes les informations qu’il lui fallait. Rhéa n’en avait peut-être pas beaucoup dit, tout comme lui s’était permis des réponses plus au moins honnête mais raccourcie. Cependant, il en avait tiré ses conclusions, les faits qu’étaient les rebelles et le danger qu’ils représentent. Malheureusement, il ne put que constater sa joie face à l’arrivée de ce petit monde.

    Il savait qu’il se lassait de plus en plus, jour après jour, année après année. Ses fils avait d’ailleurs été créent dans le seul but de l’occuper et de le divertir. Mais maintenant qu’ils avaient un an, ils passaient leur temps ensemble et savaient se débrouiller. Tous les jouets du loup semblaient oubliés. La disparition d’Echo y étant sans doute pour quelque chose. N’avait-il pas accordé les titres de jouet n°1, 2 et 3 pour justement se divertir ? Son esprit était au repos absolu, aucune voix, aucune personnalité qui se décidait à quelque chose. Il n’avait plus envie de sang, alors que c’était là la base même de son comportement. Quoique. La folie était la base de son existence. Et cette dernière semblait enfin prendre l’avance nécessaire pour prendre le contrôle. Le monde qui l’habitait était choqué de voir que leur hôte acceptait de plus en plus le contrôle de la folie. Mais une nouvelle fois, il lui fallait quelque chose qui l’intéresserait, l’occuperait. Même si cette chose était aussi dangereuse que la maladie des âmes. N’étais-ce pas ainsi qu’un jour, une louve avait décrit ce qu’il était ? San doute.

    Et lui qui avait toujours cru un jour mourir dans un combat, l’idée ne l’intéressait plus. Il se voyait bien mourir, déchiqueter par une meute entière. Ce serait amusant, tuer leurs louveteaux, louvards et jeune loups. Ou peut-être retourner au début de son existence, dans les mains des hommes. Le captureraient-ils ? Probablement pas. Et s’ils le feraient ce ne serait sans doute pas pour le garder en vie.

    Peut-être pensait-il trop, mais inconsciemment, il suivait depuis un certain temps l’odeur d’un nocturne. L’odeur du sang et d’une chose inconnue. Qui avait une odeur assez désagréable. Il n’avait pas dormi, car il était jour et qu’il s’était égaré dans les territoires nocturnes, meute à laquelle il appartenait. La question qui se posa dans son esprit l’arrêta net. Son regard de braise mais vidé de vie parcourait la paysage, l’horizon et les feuillages des quelques arbres, pour finir droit dans les rayons du soleil. Pour combien de temps.

    Et c’est alors qu’il sortit de son inconscience, que Deamon reprit le contrôle sur son hôte, le loup noir posa son regard au sol. On aurait presque pu suivre une trace de sang, alors que l’odeur du dominant nocturne régnait dans l’air, comme pour assurer sa monarchie. Légèrement aveuglé par le soleil, le loup suivi la piste qui s’offrait à lui. À première vue, Tia n’était pas avec lui. Il n’aurait donc à déranger le couple en question. Oh, le grand méchant loup n’existait pas. Tout le monde pouvait un jour ressentir quelque chose. Malgré tout, une des voix éprouvait une jalousie ouverte envers le grand loup blanc. Car ce dernier avait un jour eu ce que son hôte n’aurait jamais. Un amour pour une louve, pour un autre être tout simplement. C’était également là la base du respect qu’éprouvait le loup noir envers le dominant nocturne. Le fait qu’ils étaient en quelques sortes semblables, mais que Psychose était bien plus puissant, par le fait qu’il ressentait les choses d’une façon différente des autres, mais en les ressentant tout de même.

    Le loup arriva devant la grotte, où le sang se fit plus abondant, ainsi que la présence non négligeable de Psychose. Il avait dû se coucher à l’entrée de la grotte avant d’aller s’abriter au fond de celle-ci. Il devait être blessé, dans un état tel qu’il n’avait pas pris son temps de retourner au temple. Le loup noir finit par rester quelques minutes à l’entrée de la grotte, les yeux fixé sur le sang qui avait au sol. Le pelage du loup noir se hérissa, alors que quelque part, une voix dans sa tête lui annonça un fait. Pourquoi ne pas détruire celui qu’il respectait ? Celui qui était à la cause même de sa présence chez les nocturnes ? Et un court instant, ses oreilles vinrent se coucher sur son crâne, alors que son regard aborda la lueur de folie. La folie se fit cependant repousser par une personnalité tellement connu sur ses terres. Car Deamon n’aimait pas l’idée. Alors, ne laissant pas le temps à son pelage de redevenir lisse, il s’introduit dans la grotte. Ne faisant aucun bruit, silencieux. Le pelage blanc de Psychose ne le rendait pas difficile à repérer, ni le fait qu’une odeur effroyable persistait dans l’air.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mar 31 Juil 2012 - 19:10

    Chaque respiration était une douleur. En se soulevant, les côtes tiraient sur des blessures dont le loup ne prenait conscience que maintenant. Nombreuses, tellement nombreuses qu'il ne savait toutes les sentir à la fois. La douleur irradiait de son corps, tendant ses muscles qui se révoltaient seuls contre une position inconfortable, désireux de trouver une solution contre tant de torture. Pourtant, passée la colère de s'être laissé ainsi amocher il ne savait trop comment, le loup blanc ressentit l'envie de rire.

    Il y avait longtemps, bien des lunes, qu'il n'avait plus été aussi mal. Cela lui rappela ses combats contre son ancien rival, ce loup qu'il avait tué par accident. Une grosse perte que celle là, qui l'avait privée d'un adversaire comme il n'en trouverait plus jamais. Son corps, à cette époque, était régulièrement mis à mal, dans un état semblable à l'actuel. Les souvenirs arrivaient à flots, donnant l'impression au vieux dominant d'avoir rajeunit. Un sourire se dessina le long de ses babines, façon particulière qu'avait le Démon Blanc de rire.

    La tête posée sur ses pattes commençait à déranger le loup, en raison de l'odeur plus qu'insupportable qu'il dégageait. Il tenta donc de se redresser, savourant cette impression que ses os se brisaient lorsqu'il se mouvait, avant de se laisser tomber dans une autre pose, la tête cette fois sur un rocher. L'odeur se faisait ainsi moins sentir et il avait une vue de l'entrée de la grotte.

    C'est avec ce changement de posture qu'il put apercevoir l'ombre qu'était Deamon. Il observa la silhouette s'arrêter à l'entrée de la grotte, avant de s'approcher. L'arrivée de ce loup, qu'il avait considéré comme un élève, un fils d'adoption, aurait en temps normal été vue d'un bon oeil par Psychose. Pourtant, en cette heure, il n'apprécia pas la présence du guerrier dans la grotte. Quelque chose dans la façon d'être du loup, dans son hésitation à entrer ou dans ses poils hérissés, déclenchèrent une alarme dans la tête du mâle blanc.

    Le dominant resta couché et immobile, les yeux fixés sur le loup noir. Il ne prononça pas un mot, pas plus qu'il ne bougea le moindre poil, si ce n'est son regard qui suivait l'autre mâle avec précision. Son instinct le trompait peut-être, la paranoïa pouvait l'avoir envahie alors qu'il se sentait désespérément faible. Mais d'un autre côté, il doutait. Bien des fois, il avait été à l'agonie et forcé de se battre encore. Il avait côtoyé la mort tellement souvent, qu'il la considérait comme une amie, une compagne de danse qui se refusait à le garder près d'elle. Il en était le bras droit, au point qu'il ne la craignait nullement. De plus, le jour où elle déciderait de le garder... Et bien, ce serait juste une aventure de plus.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mar 31 Juil 2012 - 19:48

    Psychose était dans un bel état. Bien qu’il ait l’air confortablement installé, tout criait l’inverse. Et comment pouvoir être à l’aise, blessée ainsi. Le regard de Deamon ne laissa rien paraître. Les blessures étaient clairement nombreuses et faites par nul autre que les bipèdes. Et en se réalisant cela, son pelage qui était redevenu quasiment lisse se gonfla en quelques secondes. Certes, cette fois-ci pas pour les même raisons que précédemment. Il y avait une certaine colère dans le regard du nocturne qui dévoila à présent ses bonnes intentions. Car Deamon ne ressentait qu’une once de colère pour ceux qu’il appréciait, ou dans le cas de Psychose, respectait. Les bipèdes étaient un sujet tabou avec le loup noir. Alors l’idée qu’un des quelques êtres à qui il semblait trouver un rattachement se fasse attaquer ou blesser par un homme lui restait à travers la gorge.

    Mais la colère se dissipa aussi vite qu’elle était venue. Autant l’instinct de Psychose avait-il raison de mettre en alerte le loup blanc, l’instinct de Deamon remarqua ce point. L’idée qu’il avait eu avait été justifiée par la folie, soutenue par toutes les parcelles de son être. Et pourtant, une soudaine entende entre Kyle et Deamon en était né. 4 mots qui résonnaient à présent en lui comme une mélodie sans fin. Pas touche à Psychose. Comment avait-il d’ailleurs pu une seule fois penser à tuer ce loup ? Comment avait-il osé aborder de telles pensées envers le seul être au monde qu’il respectait plus que sa propre défunte mère.

    Mais c’était là une question dont tout le monde connaissait la réponse. Des êtres réellement sanguinaire n’étaient pas fait pour être soumis et accepter la dominance de quelqu’un d’autre. Pour accepter le fait que quelqu’un était meilleur qu’eux. Pourtant, c’était ce que le loup noir avait fait, depuis sa première rencontre avec le blanc. Il avait copié le comportement soumis des plus bas sous-fifres pour se savoir se soumettre lui-même. Et tout cela pour avoir quelqu’un qui puisse l’arrêter, le jour où son esprit cessera d’être aussi clément avec lui. Tout cela dans la mémoire d’un être mort il y a bien longtemps. Et pour finir, cela avait été inutile, car l’être qu’il respectait était devenu une figure paternelle. Alors que son propre père n’était qu’un sous-fifre faible et ignorant.

    Une nouvelle fois, quelque chose en lui essaya de le pousser à se jeter sur Psychose. À en finir. Goûter le sang du grand loup blanc serait jouissif, le réduire à ce que le noir considérait comme des jouets serait amusant. Et pourtant, le loup noir se coucha, les oreilles couché et le pelage lisse, en signe de soumission. Il subirait les fureurs des autres êtres en lui plus tard. Toujours, il ne dit rien. Il n’aimerait pas qu’on lui pose dix milles questions s’il serait dans l’état de Psychose. D’ailleurs, en poser ne lui vint même pas à l’esprit. Proposer son aide non plus. Psychose devait bien savoir que Deamon l’aiderait, et ce même si le blanc refuserait toute aide. On est loyal ou on ne l’est pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Ven 10 Aoû 2012 - 18:06

    Le dominant gardait son regard sur le loup noir, cherchant à analyser les moindres mimiques qu'il pouvait avoir. Il fit particulièrement attention aux yeux du mâle, sachant à quel point ces derniers pouvaient être un indicateur de l'état d'esprit de Deamon. Quand il lu la colère, Psychose sentit la tension le quitter peu à peu. Pas entièrement, car il ne pourrait pas se laisser aller temps qu'il serait aussi faible. Mais sa méfiance se dissipa en grande partie, surtout au moment où l'autre loup se coucha.

    « Aurais-tu, vraiment, osé t'attaquer à moi ? »

    La question brisait le silence et la voix la posant était dénuée de colère. Le loup blanc n'en ressentait pas ; si le noir l'attaquait, il se battrait, se fâcherait sans aucun doute, mais passerait bien vite l'éponge. C'était dans leur nature de tester les limites, de chercher la guerre, le sang. Aucun des deux ne pouvait aller contre et lui, plus vieux qui peinait à maitriser sa folie, ne pouvait reprocher à un plus jeune d'en être également incapable entièrement.

    Le sentiment qui perçait le plus dans la voix de Psychose était la curiosité. Il se demandait quelle serait la réponse de Deamon. Il y avait, aussi, un peu d'amusement. Bien que dangereux, c'eut été amusant aux yeux du fou blanc que de se battre avec son meilleur élément. Mais stupide, aussi. D'après les rumeurs qu'il avait entendu, le mâle dominant des Nocturnes savait que la meute allait traverser une mauvaise période et qu'il était important que la meute garde ses forces et consolide ses liens. Un rictus lui vint. Avec Ridge et Angélius, consolider les liens allait s'avérer compliqué...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Ven 10 Aoû 2012 - 19:10

    Croire à la naïveté d’un être n’avait jamais été son fort. Alors que le silence régnait toujours en maître, Psychose lui posa une question. Question à laquelle il pencha légèrement la tête sur le côté. Tel un louveteau, ne comprenant pas pourquoi il avait été pris la main dans le sac. Sauf que le loup noir savait. Et jouer l’innocent ne servirait à rien.

    C’était sans doute là la seule raison de sa loyauté aux nocturnes. Depuis ses premiers pas sur les terres de la meute sanguinaire. Être sûr que quelque part, quelqu’un pourrait l’arrêter. Un jour, il mourrait. Sous les crocs d’un adversaire, par les coups de tonnerre des bipèdes ou encore sous les pattes d’un cerf. Au fil des années, il s’était rendu compte de la vérité. Il savait qu’un jour il perdrait tout contrôle. Il savait que son souhait ne serait plus de vivre à ce moment. Même si cela devait le pousser à l’acte le plus faible, se donner la mort. Le loup noir était un pantin, depuis sa naissance. Toute sa vie, il n’était que pantin des êtres l’habitant. La folie pour certains, la stupidité pour d’autres. Mais tant qu’il avait ne fusse qu’un peu de contrôle, sa vie était sienne. Ça suffisait amplement à le satisfaire, alors qu’une chose en lui savait que le combat était perdu d’avance. Perdu depuis longtemps.

    Il n’irait jamais demander une mise à mort, mais avait toujours cru que seul un nocturne pourrait l’arrêter le jour venu. Peut-être parce que il vouait sa vie à cette meute, alors que rien en le retenait. Mourir sous les crocs d’un autre nocturne serait la chose à faire. Parfois, il se demandait pourquoi personne ne lui avait fait des reproches, le jour où il a tué Lira. Après tout, c’était le jour où il avait prouvé aux autres nocturnes qu’il était capable de tuer ses semblables. Par arrogance, les voix croyaient que personne n’osait lui dire quelque chose à ce sujet. Le loup noir croyait plus que c’était par ignorance. Lira était faible, Deamon l’a tué. Bon débarra, il a fait notre sale boulot à notre place. Lui avait-il fallut cinq ans à réaliser que les nocturnes étaient soudés ? Oui. Et c’est pour cette raison que, même aujourd’hui, il ne comprenait pas qu’un tel acte reste impuni. Ou étais-ce lui qui recherchait bien trop d’excuses pour en finir ?

    « Pour ne pas oser quelque chose, il faut connaître la peur. »

    Sa voix avait toujours un ton amusé, bien qu’ici ce ton fût remplacé par une lassitude sans nom. Il n’aurait pas seulement attaqué Psychose, ‘l’aurait-il pu, l’aurait-il tué. Tout en détruisant ses propres chaînes, dévoilant le monstre qui n’attendait qu’une chose, savourer la chair d’un congénère, comme dans le passé. Il n’était rien, sa conscience le savait, son être tout entier était au courant. Damné soit-il, pour ne même pas se sentir coupable d’avoir de telles pensées. Damné soit-il pour soutenir le regard du dominant, ne comprenant pas la curiosité, l’amusement qu’il pouvait éprouver.

Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mar 2 Oct 2012 - 0:06

Madman powaaaaaaaa *A*
Revenir en haut Aller en bas
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Jeu 25 Oct 2012 - 0:23

uuup
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Jeu 8 Nov 2012 - 0:22

    Le loup blanc observa un instant encore le regard de son guerrier, cherchant à y voir un quelconque signe dévoilant une folie mal endormie. Il finit cependant par avouer ne plus rien y voir d'étrange, retrouvant le loup fou qu'il avait prit sous son aile. Cette constatation faite, Psychose se permit de s'assoir, s'arrangeant néanmoins pour rester physiquement plus haut que le noir, bien que plus faible et que cette position le fasse souffrir au fait de ses profondes blessures.

    La réponse que Deamon formula eut écho dans l'esprit du Dominant. Un rictus amusé se peignit une fois encore sur ses babines teintées de noire et son regard salua les mots entendus. Lorsqu'il entendait le guerrier en chef parler, il se souvenait des raisons qui l'avaient poussées à lui accorder crédit, à lui porter de l'intérêt. Ce jeune loup lui ressemblait parfois plus que son propre fils de par leur folie commune ; ce qui lui posait parfois quelques soucis, demandant de trop grandes réflexions quant à l'avenir de la meute pour la succession. Mais bref.

    « Certes. Mais la peur se manifeste parfois d'une bien étrange façon. »

    Phrase philosophique prononcée, le loup blanc se permit de baisser la tête afin de lécher l'une des blessures qu'il avait à la patte, décidant qu'il en avait assez dit et que c'était à l'autre loup de comprendre le sens de ses mots, sans indice. La douleur se répandait par salves, semblable à des chocs électriques nuisant aux nerfs. C'était un rappel qu'il était encore vivant, mais qu'il avait eu beaucoup de chance. Une fois encore, la mort n'avait pas voulut de lui. Et ensuite, on s'étonnait qu'elle ne l'effraye pas et qu'il n'aie aucune limite...


    [poste pourris, bonjouuuur. J'ai plus l'habitude d'écrire TT]

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Jeu 8 Nov 2012 - 20:52

    Deamon observa le dominant nocturne, attendant sa réponse, quel qu’elle soit. Quelque part, son esprit comprenait soudainement les actions de son congénère. Dominé ou dominant. Quelle importance ? Les sous-fifres se faisaient passer pour des dominés alors que leurs pensées n’avaient rien de loyaux soldats. Les rumeurs faisaient bonne route, Ridge avait perdu toute crédibilité. Le pire étant sans doute qu’il n’en avait jamais eu. Mais comment dire aux sous-fifres de ne pas agir de la sorte, de ne pas penser ainsi. Quand lui-même n’avait jamais estimé le prince digne de respect. Étais-ce à cause de la présence du père ? Ou étais-ce pour une raison bien plus sombre, bien plus injuste ? Sans doute.

    Psychose finit par s’asseoir, ce qui ne semblait pas une bonne idée. Malgré que Deamon ne puisse ressentir la douleur, il pouvait se rendre compte de la douleur des autres. Hors, les blessures de son dominant avaient l’air douloureuse. Mais ce furent les paroles du loup blanc qui attiraient son attention. Que voulait-il dire, par là ? La peur n’était-elle pas un sentiment ? Comment la ressentir si on ne connaissait pas de sentiments ? Ne pas vouloir combattre pour ne plus perdre le contrôle, étais-ce de la peur ?

    La vie et la mort n’étaient qu’une. Et un jour, Psychose et tant d’autres perdraient un combat perdu d’avance. L’envie d’être les autres lui revint. Car contrairement à eux, il avait déjà perdu d’avance. Seulement, il n’avait pas encore accepté son destin. Aussi morbide soit-il. Devrait-il détester les voix ? Oui. Les détestait-il ? Non. Alors que le regard de Deamon se voulait légèrement plus mélancolique, il n’en ressentait que le contraire.

    « Es-ce mauvais signe de ne jamais avoir ressenti la douleur ? »

    Car après cette petite conversation, il devrait en venir au fait. Bonjour les mauvaises nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Jeu 8 Nov 2012 - 22:29

    Psychose porta sur le loup noir un regard paternel. Plus le temps passait, plus il était heureux des choix qu'il avait fait avec ce petit. C'était sa petite fierté, même si le loup s'était construit en partie seul. Mais que voulez-vous, un dominant est comme un père ; c'est à lui de tout gérer, même lorsqu'il est las.

    Il laissa quelques minutes de silence passer après la question du guerrier, comme pour donner plus de poids à sa réponse. Pour s'éclaircir les idées, aussi, trouver l'ordre correct des mots. Il n'était pas même étonné de cette interrogation. Il n'était plus jamais étonné lorsque Deamon faisait ou disait quelque chose. Ce loup était tellement particulier que le Démon Blanc s'attendait parfois à le voir avoir une histoire comparable à la sienne. Mais cela, seul l'avenir pouvait lui donner confirmation.

    « Nous avons tous une façon différente de gérer la douleur. Certain la ressentent et se laissent dominés par elle ; d'autre y sont tellement habitués aussi bien mentalement que physiquement, qu'ils n'y font plus attention et s'en servent comme arme. »

    Répondre à côté de la plaque ? Pas vraiment. Le loup se fiait juste à sa propre expérience pour répondre et tenter de faire comprendre son avis. La joie d'être plus âgé : avoir la connaissance, l'expérience, que les plus jeunes ne pouvaient avoir.

    « Quand la douleur fait partie de ta vie, tu ne la ressens plus et tu en viens à l'oublier. Mais elle est toujours présente, cachée. Tout comme la peur. Je ne pense pas que tu ignores ce que c'est ; je pense juste que ces ressentis sont masqués au fond de toi, que ta folie les masque. D'une certaine façon, ce n'est pas plus mal. Mais... »

    Mais la chute pouvait être difficile. Un jour, le loup noir sera face à un choix, un dilemme. Un jour, il devra affronter une chose nouvelle et ses soucis actuels lui paraitront bien faibles. Même la folie a ses limites. Il était bien dommage que le jeune loup ne soit pas encore prêt à le savoir. Qu'il ne soit pas encore prêt à être vraiment lui-même, en accord avec son esprit.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Jeu 8 Nov 2012 - 22:51

    Était-il habitué à la douleur ? Étais-ce là pourquoi il ne la ressentait pas ? Pouvait-il l’espérer ? Sans doute.

    Mensonge.

    Vérité. Il ne l’avait jamais ressentie. Ce qu’il avait cru être de la peine à la mort de sa mère s’était avéré être bien pire. Ce n’était ni peine, ni tristesse ou douleur. Il avait perdu la raison principal de son existence. L’unique raison de son existence mensongère.

    La peur cachée. La douleur cachée.


    Ne te moque pas de nous.

    Mensonge. Avait-il eu peur ce jour-là ? Non. Avait-il eu peur pour elle ? Non plus. Et pourtant, le mensonge aurait dû être effrayé. Alors pourquoi ne l’avait-il pas été ? Parce que derrière le mensonge se cachait la vérité. L’arrogance de cette dernière avait effacé tout doute quant à la liberté. La survie.

    Et la chute fût terrible.

    Toucher le sol de plein fouet, se retourner, se redresser. Les yeux sans vie de sa seule existence. De son seul mensonge. Douleur et peine n’existaient pas. Il avait beau imiter ses congénères. Leurs mimiques, leurs actions, leurs sentiments, leurs paroles.. Jamais il n’arriverait à les ressentir lui-même. Il ne pouvait accepter cela. Il voulait au moins pouvoir ressentir quelque chose. Colère ou haine. Amour ou bonheur. Qu’importe. Quelque chose qui lui donnerait une raison valable pour fermer les yeux. Pour oublier. Pour ne plus jamais se réveiller. Mais non. Comment pouvait-il un jour mourir si jamais, oh grand jamais il n’avait respecté le vœu si tendre de sa génitrice ? Il n’était qu’un être pitoyable.

    « J’ignore. Et c’est ce qui deviendra ma chute. »

    Une nouvelle fois, il cherchait l’impossible. Provoquer, chercher l’irréel. Un message sans l’être. Tue-moi. Car un jour je te tuerais. Un jour je me retournerais contre toi. Tue-moi, car je sombre dans un gouffre ou la loyauté m’est inconnue.

    Ne me tue pas. Car je te ferais regretter d’essayer.

    Tout ceci était abstrait.

    « On a un problème avec la meute. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Dim 11 Nov 2012 - 18:39

    Le loup blanc cherchait à comprendre l'étendue du problème de son guerrier en chef ; il désirait découvrir tous les chemins que les pensées de ce loup unique pouvaient suivre. Il voulait comprendre, s'assurer qu'il ne faisait pas fausse route en se sentant aussi proche et semblable à cet être de folie. Pourtant, en cet instant, à fixer le loup noir qui doutait également, il ne sut si il avait raison. Cela le frustra, mais il décida de passer outre. Les réponses viendraient à temps, qu'elles soient positives ou négatives. Il ne fallait pas vouloir aller trop vite.

    Changement soudain de sujet. Bonne idée, pour éviter une discussion qui pourrait s'éterniser et prendre un mauvais tournant. Pourtant, le sujet actuel n'était pas plus agréable. On a un problème avec la meute. Cette phrase frappa les oreilles du dominant avec violence, le faisant grimacer. Il le savait, que sa meute avait des soucis. Depuis bien longtemps, maintenant. Ridge en avait été l'un des principaux déclencheurs, mais il n'avait pas été le seul. Il avait entendu les rumeurs sur des Rebelles ; sa guerrière en chef semblait avoir de redoutables ennemis. Mais n'y avait-il que ça ? Le loup blanc en doutait. Rien n'était jamais aussi simple.

    « Explique moi toute l'étendue des soucis ; je n'en ai qu'un vague aperçu. »

    C'était, après tout, le travail du loup noir. Faire un compte rendu qui permettait au dominant de mieux comprendre la situation, l'aider dans ses choix. Avec l'âge, Psychose avait acquis la sagesse et savait désormais qu'il devait se fier à ses proches pour le bien de sa meute. Les Nocturnes... Des années plus tard, il peinait toujours à comprendre comment il pouvait être à la tête d'une meute qui se devait unie. Le solitaire Démon Blanc, devenu Dominant d'une telle meute. La situation était ironique. Pourtant, il avait fini par accepter, par apprécier ce nouveau rôle. Sa famille s'était agrandie et son caractère modifié. Mais... Il savait au fond de lui que le Démon ne faisait que dormir. Un jour, il se réveillerait et à ce moment là, la Dominance serait léguée.

    Au fond de lui, le loup blanc sentit un pincement au coeur. Il savait que ce jour n'était plus très loin. Mais il ne devait pas y penser de trop, au risque d'accélérer le processus ; il devait se concentrer sur la discussion actuelle. Savoir quels étaient les problèmes de la meute. Tous.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Dim 11 Nov 2012 - 19:25

    Une nouvelle fois, il faudrait parler. Trop parler. Car expliquer le tout en deux mots serait impossible. Bien que le loup détestait parler autant. Il l’avait fait quelques fois. Avec une ciel, la dernière fois.

    « Ceux qui en veulent à Blood viennent d’un peu partout. Ils sont peut-être huit ou dix. Et ils veulent à présent s’en prendre à toute la meute, même s’ils ne se font pas d’illusion quant à leur chance de victoire. »

    Après tout, les nocturnes n’avaient-ils pas bien plus d’effectifs ? De plus, Rhéa le lui avait dit, elle craignait pour la vie des autres rebelles. Plus que pour la sienne. Quelle idiote tout de même. Mais le loup avait eu beau essayer de savoir ce qu’elle envisageait pour le futur, la réponse en était resté la même. Elle n’espérait à rien, au mieux, à partir d’ici.

    « Mais le plus grand problème vient de la meute elle-même. Certains n’ont jamais accepté la relation entre Ridge et Kimi. Et depuis que cette dernière est avec Angélius, certains se moquent ouvertement de la dominance des nocturnes. Ridge n’ayant réagis.. Les absents ont toujours tords. »

    Il ne parlait pas seulement de Ridge, mais également de Psychose. Pour beaucoup, quand Ridge n’agissait pas, c’était Psychose qui venait défendre l’honneur de son rejeton. Hors, rien en s’était produit. Au fond, tant mieux. Car à l’instar de Kimi, Deamon n’en avait que pour ses petits-cousins et petites-cousines. Angélius, au fond, savait se défendre. Mais en honneur à sa mère, il n’avait pas le droit de laisser un simple être vivant s’en prendre à sa famille.

    Il n’avait à préciser à Psychose ce qu’il pensait de la situation. S’il était oui ou non d’accord avec les quelques membres rebelles des nocturnes. Son opinion avait-elle réellement de l’intérêt en cet instant ? Non.

    Et que faire de Shanks ? Rien. Il savait mettre certaines choses de côté. Il connaissait les priorités qu’il devait adapter aux seins de la meute. Et entre une guerre imminente ou son père, il n’y avait pas de priorités à définir. Cependant, Deamon était loin d’être quelqu’un de stable mentalement. Impulsif ou lunatique, il pourrait changer ses priorités n’importe quand. Inquiétant, ça l’était. Mais pour le loup, cela serait preuve d’un manque de contrôle. Et puis, qu’à faire de ce vieux détritus ? Il mourrait peut-être en se battant contre un rebelle, que de mieux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mar 27 Nov 2012 - 19:34

    Si il ne s'était pas absenté, les choses auraient été différentes. Psychose le savait et ressentis comme un reproche à son intention l'une des phrases du loup noir. Il ne releva cependant pas, trouvant ce fait véridique. Les absents ont toujours tords et lorsqu'ils reviennent, il leur faut prouver qu'ils méritent toujours leur place. Il avait beaucoup de chance de ne pas encore avoir eu à se battre pour garder la tête de sa meute.

    Le loup blanc leva la tête, observant le plafond de la grotte, réfléchissant à ce que venait de lui dire Deamon. Des tensions avec les Rebelles étaient gérables. Des tensions au sein de la meute compliquaient les choses. Il avait tout intérêt à régler les choses au plus vite et à prouver à tous qu'il était toujours le Démon d'autrefois, mais en plus manipulateur. Il devait aussi parler à son fils.

    « La première chose à faire sera donc une réunion générale. Que chaque loup expose son avis pour noyer la rébellion au plus vite. Si des tensions persistent, la meute peut courir un danger malgré le nombre de loups qui la composent. »

    Oui, mais supporterait-il d'entendre les pleurnicheries de chaque loups ? Le dominant en doutait. Il faudrait donc prévenir les Nocturnes qu'ils devaient être les plus concis possible et éviter de râler inutilement. Si ils n'avaient pas d'arguments dans leur réquisitoire à l'attention de Ridge ou d'autre chose, ils devraient subir le châtiment que Psychose était décidé à infliger à ceux qui parlaient de trop.

    « Sais-tu si le problème concernant Ridge est le seul mettant la meute en discorde ? »

    Le nombre de soucis causés par le Prince était improbable. Pourtant, celui-ci ne regardait pas vraiment la meute. Certes, les loups étaient autorisés à ne pas apprécier la relation liant le prince et la ciel - pour cause - , mais de là à se rebeller... Un rictus de colère traversa les traits du loup blanc.

    « De si grands problèmes pour une si petite chose... La meute est composée d'idiots. »

    Bien sûr, Ridge était compris dans le lot des idiots car il avait, en agissant ainsi, perdu tout crédit auprès des autres. Pourtant, sa descendance avait prouver être digne de Nocturnes et le Dominant savait que son Fils était un élément redoutable. Surtout depuis leur retour. Mais ça, il faudrait que ce cabot le prouve lui-même...

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mar 27 Nov 2012 - 23:56

    L’honnêteté et la loyauté étaient deux choses bien différentes. Il pouvait mentir. Non. Il savait mentir. C’était ce qu’il faisait de mieux, prétendre aux sentiments, amitiés ou paroles en tout genre. Et aujourd’hui, à cet instant même, il n’y avait plus aucun doute quant à la vérité. Sa loyauté envers les nocturnes ne dépassait en aucun cas ses mensonges. Il s’apprêtait à mentir. À divulguer des choses. Pourquoi ? Car ces dernières pourraient briser la meute nocturne. Car ces dernières étaient les seules barrières cachant les chaînes. Et parce qu’il doutait trop quant à ses envies.
    Résoudre les problèmes, c’était vaincre les rebelles. Hors, vaincre Rhéa. Tuer les rebelles était synonyme de la tuer à elle. Et là, l’idée ne lui plaisait pas du tout. Qu’avait donc cette louve pour qu’elle devienne soudainement un être aussi important ? Dieu seul le sait. En tout cas, aucune voix ne le lui dira. Et il était bien trop vidé d’émotions pour s’en rendre compte lui-même. Serait-il donc près à risquer la vie d’autres nocturnes pour sauver celle d’une louve rencontré il y a à peine quelques semaines ? Oui. Déconcertant.

    « Les jeunes ne sont pas très fervent à vivre en meute. »

    Il n’en dirait pas plus. Car les seuls jeunes qui ne supportaient pas la meute nocturnes étaient les enfants de Kimi et d’Angélius, ainsi que ses propres fils. Les uns car ils avaient des demi-frères et sœur qu’ils ne supportaient pas, les autres car ils n’étaient pas fait pour jouer la même comédie que leur père. Pourtant, ce n’était pas un problème. Que faire d’une bande de louvards ? Et ses fils ne partiraient pas avant que les rebelles soient détruits.

    « Le chef de chasse, Shanks, va crever. Que ce soit par le biais des rebelles ou par le mien. »

    Il n’arrivait pas à prononcer ce nom sans en démontrant son dégoût ou son mépris. Et il venait d’annoncer à Psychose qu’il tuerait un membre de sa meute. Le sous-entendu était aussi simple que dévoilé. Quiconque s’opposant à cette mise à mort finirait également six pattes sous terres. Qu’importe l’identité de l’être défendant le chef de chasse. Que ce soit Lakota, Onyx, Xara ou Psychose. Crever il fera. De gré ou de force.

    Il n’y avait pas d’autres problèmes connu du loup noir. Il avait fini par dire la vérité. Rhéa ne mourrait pas. Il s’en assurerait. Mais il n’y avait pas photo. S’il devait choisir entre une des deux louves qu’il s’était décidé à protéger, alors elle ne faisait pas le poids face à Blood Fall.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Psychose

Meute : Terres Nocturnes
Balance Singe
Nombre de messages : 10576
Age : 25
Rêve : T'écraser.
Caractère : Nocturnien Psychosé Dominant.
Date d'inscription : 20/10/2006

Fiche d'identité
Âge: 7 ans / 3 ans / Âge incertain
Phrase fétiche de votre loup: Crève et fait pas chier. / T'es con. / Tu me vois, tu me vois pluuus ! :Ð
Elève Actuel / Mentor:
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mer 28 Nov 2012 - 16:55

    Le loup blanc eut l'envie de lever les yeux au ciel et de se mordre la patte pour évacuer sa frustration. Il se contint cependant, trouvant que ce n'était pas là une attitude digne de lui. Aussi se contenta-t-il d'un grognement, remplacement du soupir de lassitude. La jeunesse, décidément, ne cessait de l'agacer. Quelle tare touchait donc les jeunes loups, pour qu'ils soient si stupides ?

    « Si les Nocturnes déplaisent aux jeunes, il suffit d'éjecter les jeunes. Quitte à avoir des problèmes, autant que la source soit externe. Et ma meute ne se portera que mieux sans idiots en son sein. »

    Quand à la menace envers Shanks... Psychose coucha les oreilles quelques secondes, puis les releva. Il refit ce manège plusieurs fois, signe d'une grande réflexion. Il était déplaisant d'entendre que l'un des éléments importants de la meute - en l’occurrence, le chef de chasse - était promis à une mort certaine donnée par un autre loup de la meute. Une décision, une fois encore, devait donc être prise à nouveau. Mais là, il fallait jouer finement son jeu.

    Les réflexions du loup blanc durèrent plusieurs minutes, durant lesquelles il pesa le pour et le contre. Quand enfin il prit une décision qui, au final, lui parut des plus logiques. Il avait le choix entre un chef de chasse ou un chef de guerre qui était, qui plus est, l'un des meilleurs éléments de la meute et un loup qu'il avait prit sous sa protection. Simple choix, au final.

    « Si tu désires tant que ça mettre Shanks à mort, assures-toi que sa mort soit utile à la meute. Je ne t'empêcherais pas de le faire car les Nocturnes ont plus besoin de toi que de lui. »

    Néanmoins, savoir la raison de cette haine...

    « Mais pourquoi désires-tu sa fin ? »

    Si la réponse était convaincante, Psychose trouverait un moyen de permettre à Deamon de le torturer à mort, d'une façon utile (par exemple, lors d'une guerre). Si la réponse ne l'était pas... La mort du chasseur serait provoquée, une fois encore pour la meute, mais sans que Deamon ne puisse le torturer. Ensuite, si le chef de chasse parvenait à fuir... Tant mieux pour lui. Le loup blanc, au final, se fichait de ce qui arriverait à ce mâle. Être dominant ne signifiait pas porté de l'intérêt envers chaque loup de la meute, mais simplement protéger ceux qu'il aimait et garder auprès de lui les éléments importants. Et dans chaque décision prise pour le bien d'un ensemble, il y avait des victimes. C'était le drame de la vie.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



Autre signatures que je n'aime <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://revedecrivain.kanak.fr
Emotif
Emotif
avatar
Xara/Deamon

Meute : Terres Nocturnes
Lion Chien
Nombre de messages : 11742
Age : 23
Rêve : DGP xD (=Dédé Génération Power**)
Caractère : Taciturne
Date d'inscription : 17/02/2010

Fiche d'identité
Âge: 7 ans/5 ans
Phrase fétiche de votre loup: Marche ou crève
Elève Actuel / Mentor: Raven; Fallen
MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   Mer 28 Nov 2012 - 20:43

    Il dû se taire. Si son père se trouvait être le loup ayant volé sa mère au prince nocturne, et que de plus il devait supporter d’autres mioches à maman, il serait du même avis que Raven, Toxic et Fallen. Partager une mère n’était pas très apprécié dans les esprits des louveteaux. Il laissa par la suite le temps de réflexion au dominant.

    Sachant déjà qu’une question ressortirait d’une telle réflexion. Voulait-il y répondre ? Non. Ce n’était en aucun cas les affaires d’un autre être. Et s’il avait pu, le loup aurait voulu ne rien en savoir non plus. Mais cet être, aussi détestable soit-il, avait un jour obtenu l’amour de sa mère. Une vraie honte. Mais elle n’avait jamais voulu entendre raison. Et de nos jours, si elle avait été présente, elle l’aurait grondé pour vouloir ainsi la mort de son géniteur.
    Ah, douce louve. Si seulement tu t’étais rendue compte de l’emprise que tu avais sur ton fils, tu n’aurais pas risqué de le laisser sans surveillance à ta disparition.

    Une mort utile. Mais à quoi bon le laisser mourir des crocs d’un rebelle ? Cette mort ne lui apporterait rien. Et il n’était pas le seul à désirer la mort de l’insecte. Tuer cet être avec tous ceux voulant le détruire ? Ça faisait beaucoup de crocs. Trop de crocs.

    Questions, questions.. Décisions.

    « Il s’en est pris à quelqu’un qu’il n’aurait jamais dû approcher. »

    Qui, pourquoi, comment, ça, Psychose n’avait pas besoin de le savoir. Cependant, que de mieux que de changer de sujet. Alors, autant continuer sur une certaine base d’honnêteté. Et puis, qu’importe ce qu’il disait ou non. Un jour, la vérité finira par se savoir. Ou pas. Car les voix n’étaient pas d’accord, alors le loup se tu.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au retour d'un périple   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au retour d'un périple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
People Wolf :: Archives :: Anciennes Archives-